lundi 17 octobre 2016

Char Kwai Teow (Malaisie, Singapour)

Autrefois repas consistant et peu onéreux des paysans et des pêcheurs, devenu street food par excellence que l’on retrouve à toute heure de la journée dans les échoppes de Malaisie ou Singapour, ce plat issu des communautés chinoises de Singapour est composé de nouilles plates de riz (kwai teow) sautées (char) au wok à très haute température, en général dans une généreuse quantité de saindoux, avec de la sauce soja, du piment, des crevettes, des coques, de la ciboule, des germes de haricots mungo et l’incontournable œuf battu.
J’ai choisi une version avec de la saucisse chinoise lap cheong pour relever le goût, (ça peut aussi être des morceaux de lards frit, pour rester dans le ton J).

C’est très bon, bien parfumé et ça cale. Et l’odeur dans la cuisine m’a emportée dans des rues de Chine dont je garde des souvenirs olfactifs émus…




Char Kwai Teow

Sauce :
  • 3 CS de sauce de soja claire
  • 1,5 CS de sauce de soja noire
  • 1 CS de sucre
  • ½ cc de sauce de poisson
  • Poivre

- 12 crevettes crues de belle taille, décortiquées.
- 450g de nouilles plates de riz fraîches (à défaut, des nouilles de riz sèches que vous         aurez préalablement fait cuire selon les instructions de l’emballage et refroidies).
  400 g de coques
- 2 saucisses chinoises lap cheong coupées en tranches.
- Un bol de germes de haricots mungos frais, lavés et égouttés.
- 4 brins de ciboule
- 3 gousses d’ail hachées
- 2 œufs
- 2 cc de pâte de piment rouge (optionnel)
- Huile végétale neutre tournesol ou arachide (si vraiment vous voulez faire la recette          originale, utilisez du saindoux au risque de vous boucher les artères par la même      occasion)



- Nettoyez les coques par plusieurs lavages à l’eau froide jusqu’à ce qu’elle soit claire           (éliminez les coquillages qui flottent)

- Faites-les ouvrir dans une casserole chaude sans les laisser cuire et retirez-les aussitôt des coquilles ouvertes. Réservez.

- Mélangez tous les ingrédients de la sauce. Réservez.

- Faites chauffez 2 CS d’huile dans un wok, et faites revenir l’ail haché, la ciboule et la         saucisse lap cheong pendant 1 à 2 minutes.

- Ajoutez les crevettes et faites-les sauter jusqu’à ce qu’elles deviennent à peine opaques.

- Ajoutez les germes de soja, faites-les sauter pendant 30 secondes, puis les nouilles de     riz et versez aussitôt la sauce à base de soja. Remuez vivement.

- Ecartez les nouilles pour faire un espace dans le wok et cassez-y les œufs, remuez avec   la spatule pour rompre le jaune et une fois pris, mélangez-les aux nouilles.

- Ajoutez alors les coques, la ciboule finement émincée et éventuellement 1 à 2cc de pâte   de piment selon votre goût.

- Mélanger bien en faisant sauter l’ensemble encore une minute et servez immédiatement   bien chaud !

 Suivez-moi sur Instagram


Joyeux appétit !  

5 commentaires:

  1. un plat bien parfumé qui me fait voyager !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme qu'il est dépaysant. Merci de ta visite :-)

      Supprimer
  2. .
    J'ai toujours eu du mal avec ces saucisses. Je ne comprends pas pourquoi ce goût me heurte??? J'ai essayé toutes les variétés,( vapeur,sautées, bouillies),
    Je vais encore persister, mais cela me fait mal au cœur de jeter
    Nous venons de rentrer de clinique ,et il me tarde de ""t'essayer"" Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le goût particulier vient probablement du fait qu'elle contiennent de l'alcool de riz et les versions généralement vendues en supermarchés du glutamate. C'est dommage de jeter, donc plutôt que de persister si tu n'aimes pas, remplace-les par des morceaux un peu épais de poitrine de porc. Ou rien du tout, la recette de base ne prévoit que des coques et des crevettes. Bonne journée !

      Supprimer
  3. j'avais le plaisir de visiter ce blog. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer