dimanche 10 février 2013

Crème de carottes au sésame et aux pois chiches croquants


Pour changer un peu de ma classique soupe de carottes, onctueuse et délicieuse mais tellement banale qu’il ne m’est même pas venu à l’idée d’en poster la recette, cette soupe aux airs orientaux m’a fait de l’œil sur le site de Smitten Kitchen et a donc été à l’origine de mon expédition semestrielle au supermarché bio du Trouducudumonde. Et oui, ou diantre voulez-vous donc trouver du tahiné ici, ailleurs qu’au supermarché bio ?





Il y a des trucs fabuleux dans les enseignes bios. Déjà, plein de gens viennent à vélo, qu’il pleuve ou qu’il vente, ce qui me laisse plein de place sur le parking pour garer mon Cayenne Turbo S sans risquer la rayure. Après avoir salué le caissier, dont le poncho a été tricoté avec des aiguilles de la taille d’un tronc d’acacia, je me surprends à errer au rayon « maison » où se côtoient des cosmétiques à l’emballage aussi spartiate que l’odeur est vaseuse et vendus à prix LVMH (pour info Nuxe vient de sortir une gamme bio aux parfums divins de fruits, disponible en para/pharmacies !!) et du gel douche à 50€ le litre. Je me surprends aussi à écouter un homme décharné et exsangue, en sandales en plein mois de Janvier, à qui j’aurais donné une perf. de glucose et pas 3 jours à vivre, expliquer à une cliente à quel point sa santé et son énergie étaient mirobolantes depuis qu’il avait adopté un régime strictement crudivore. 

Dans cet environnement exotique, le magasin recèle toutefois des trésors pour les aventuriers des fourneaux (carnivores et à l’IMC généreux)  qui n’ont pas la chance de vivre à proximité d’épiceries orientales ou asiatiques.

  • Le Tahiné (tahin, tahini): cette pâte de sésame que je vais utiliser dans la recette d’aujourd’hui et qui est la base de l’houmous libanais.
  • Des laits végétaux de toute sortes pour les intolérants au lactose (quoiqu’on en trouve aussi de plus en plus dans les grandes surfaces classiques). Mention spéciale pour le lait d’amande et le lait d’avoine qui sont délicieux (oui parce que sans déc, y’a vraiment des gens qui aiment le lait de soja ? Je veux dire qui l’aiment d’amour ??). Quant au lait de riz, c’est bon aussi et très utile quand … les enfants ont la gastro…
  • Du jus de Mangoustan : Quiconque n’a jamais mangé de mangoustan ne peut pas comprendre. Sauf qu’à 43€ le litre (si, si !),  c'est plus rentable que je file passer une semaine à Bali, en manger 15 Kg sur place.
  • De nombreuses épices.
  • Des mélanges Chaï pour votre thé, des lentilles corail, du ghee (beurre clarifié), pour vos plats indiens.
  • De l’agar-agar.
  • Des huiles exotiques (macadamia, chanvre, sésame).
  • De la sauce de soja, des algues, du tofu, du vinaigre et de la farine de riz pour vos plats asiatiques.
  • Des tas de graines pour la boulange : Cakes, muesli, pains spéciaux.
  • La Nocciolata: Moment de silence. Vous connaissez tous cette pâte à tartiner pleine de sucre autres cochonneries à la cheville de laquelle aucune autre pâte à tartiner n’arrive en matière de goût (et vous en avez essayé des dizaines) ? Forget it. J’ai découverte dans la box Gastronomiz il y a quelques mois cette pâte à tartiner bio dont le 2e ingrédient n’est pas l’huile de palme (contrairement à son écrasant concurrent), mais la noisette et qui est MEILLEURE QUE LE NUTELLA. Je crois qu’on commence à la trouver également dans quelques grandes surfaces, alors je vous enjoins tous à vous précipiter dessus.

  • De la pâte de pistache pure : Oui de la vraie pistache de Sicile, pas le mélange au sucre et colorants industriels qui donne à vos glaces une couleur vert cagole. Certes à 30€ les 350g votre glace devra se mériter mais … bon sang c’est inoubliable !

Le vélo ça oblige aussi à avoir un sac à dos pour transporter les courses, ce qui n’est pas peu futé quand on sait que là-bas il n’y a pas de sacs, ni jetables ni recyclables, juste des cartons impossibles à transbahuter au 3 étage sans ascenseur (vous savez ce que c’est, les hôtels particuliers…). Heureusement, mes petits produits exotiques qui m’ont quand même couté l’équivalent d’un caddie chez Lidl, arrivent sans peine à rentrer dans mon Birkin 40. Je n’aurai pas besoin d'appeler Nestor (qui n'est au demeurant jamais là quand on a besoin de lui), pour décharger le Cayenne.

NB : Cet article est évidemment à prendre au second degré. Tous les gens qui me connaissent savent bien que je n’aurai jamais de Porsche Cayenne, c’est massif, clinquant et terriblement vulgaire.
Depuis mes 24 ans, en 2009, je ne roule plus qu’ en Aston Martin.





Soupe :

  • 2 CS huile d’olive
  • 1 Kg de carottes en tranches
  • 2 oignons émincés
  • 3 pommes de terre
  • 3 gousses d’ail haché
  • ½ cc coriandre en poudre
  • 1 cc cumin
  • Sel, poivre, un peu de piment d’Espelette
  • 1,2 litre de bouillon de légumes
  • 3 CS de Tahiné (pâte de sésame)
  • 2 CS de jus de citron

Pois chiches croquants :

  • 1 petite boite de pois chiches égouttés (400g)
  • 1 ou 2 CS d’huile d’olive
  • ½ cc de cumin en poudre
  • Sel
  • Coriandre fraîche pour servir.

  •  Préchauffez le four à 200°
  • Faites chauffer l’huile dans un grand récipient, et faites revenir 15 min l’ail, l’oignon, les carottes assaisonnés de coriandre, cumin sel et poivre. Ajoutez le bouillon et laissez cuire une trentaine de minutes jusqu’à ce que les pommes de terre et les carottes soient tendres.
  • Pendant ce temps, déposez les pois chiches bien égouttés dans un plat allant au four et enduisez-les d’huile, sel et cumin. Faites les rôtir jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croquants en les remuant régulièrement (10 à 20 min selon votre four et la consistance de vos pois chiches).
  • Mixez le potage au mixeur plongeant ou au blender, en rajoutant les 3 CS de tahiné et le jus de citron.
  • Servez avec des pains pita, garni de pois chiches croustillants et parsemé de coriandre fraîche.



Joyeux appétit.

1 commentaire:

  1. hu hu hu ce que tu m'as fait rire!!!
    Ca a déjà commencé avec la cayenne, seule sur le parking, so pratique pour pas avoir de rayures! J'ai cru que c'était le mari d'une collègue qui causait!
    Et tu décris tellement bien les clients du magasin bio... non non j'adore! Tiens, j'm'en vais le relire ton article! (surtout que du coup j'ai pas regardé la recette)
    I'll be back!

    RépondreSupprimer